top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCinémages Versailles

RMN : les mots du réalisateur

Écoutons Critian Mungiu expliquer son choix de la Transylvanie : "Avec autant d’ethnies, la Transylvanie est devenue le terrain de jeu favori des mouvements populistes ou nationalistes de toutes sortes. "Beaucoup de gens sont partis travailler à l’étranger pour échapper à la pauvreté. De temps en temps, le nationalisme se ravive. Mais ne vous méprenez pas : le film ne traite pas d’une situation spécifique à la Transylvanie, ni même du fait que Roumains, Hongrois et Allemands partagent le même territoire." "Il parle aussi des Russes et des Ukrainiens, des Blancs et des Noirs, des Sunnites et des Chiites, des riches et des pauvres, voire des grands et des petits… Dès qu’apparaît un autre individu, il est tout de suite perçu comme appartenant à un autre clan et donc comme un ennemi potentiel."




58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page